1763           l’Amérique n’était constituée que de treize États, situés à l’est du territoire. Une grande partie du territoire, s’étendant de l’ouest du Mississippi au Pacifique, restaient encore à explorer, de plus, une majeure partie des terres américaines d'aujourd'hui appartenaient encore à la France ou à l'Espagne.

1803           Le président Jefferson achète la Louisiane à la France et double ainsi la superficie du territoire des États-Unis.

1819           Les États-Unis acquièrent, aux dépens de l'Espagne, la Floride qui entre officiellement dans l'Union en 1845.

1845           Ancienne province du Mexique ayant fait sécession en 1836, le Texas entre dans l'Union. Cette nouvelle extension territoriale provoque une guerre entre le Mexique et les États-Unis de 1846 à 1848.

1846           L'Angleterre cède la majeure partie de l'Oregon aux États-Unis, qui obtiennent ainsi un accès direct à l'océan Pacifique.

1848           En janvier 1848, John Marshall découvrit le premier et plus riche filon d’or de Californie. Cette nouvelle parvint rapidement à l’Est, et la fièvre de l’or gagna tout le continent. Ce fut la « ruée vers l’or »

Cette même année le traité de Guadalupe Hidalgo (2 février) met un terme à la guerre américano-mexicaine et consacre l'abandon par le Mexique de tous les territoires qu'il possédait au nord du Rio Grande.

1850           La Californie devient le trente et unième État de l'Union.

1853           L'« achat Gadsden » (du nom de l'ambassadeur américain au Mexique) permet d'intégrer aux États-Unis une bande de territoire au sud du Nouveau-Mexique et à l'ouest du Rio Grande, conférant à cette région ses contours frontaliers définitifs.

1861-1865  La guerre de Sécession ralentit provisoirement la dynamique de la conquête de l'Ouest.

1867           Les États-Unis achètent l'Alaska à la Russie.

1869           Le chemin de fer transcontinental est achevé, le trajet entre la côte est et San Francisco est réduit à six jours.

1876           La bataille de Little Big Horn est sans aucun doute la victoire la plus célèbre des Indiens sur la cavalerie. Elle se déroula le 25 Juin 1876 à proximité de la rivière Little Big Horn dans les Black Hills. Ces collines étaient un territoire sacré pour les Indiens, mais elles étaient convoitées par le gouvernement américain pour ses nombreux gisements d'or. Le gouvernement proposa plusieurs offres, toutes aussi ridicules les unes que les autres aux yeux des Indiens. Il choisit donc de les conquérir par la force.

1890           Le massacre de Wounded Knee (Dakota du Sud) met un terme aux résistances indiennes face à l'expansion des colons américains.

Les États-Unis déclarent officiellement que la frontière a disparu.

La conquête de l'Ouest est considérée comme terminée.

CARTE DES TERRITOIRES INDIENS DES ETATS-UNIS DE 1620 Â 1977.

Après l’invasion des premiers colons au XVème siècle le territoire des amérindiens à fondu comme neige au
soleil pour finir poussé dans différentes réserves.
La cause ? Différents traités non tenus ou mal expliqués et des terres volés pour le tracé des 3 000 km du chemin de fer transcontinental entre 1863 et 1869.