FORT LARAMIE (WY)

Le fort Laramie était au XIXe siècle un important comptoir pour le commerce de fourrure puis un avant-poste militaire des États Unis d'Amérique.
Le comptoir fut fondé dans les années 1830. L'armée américaine en prit le contrôle en 1849 afin de protéger les colons et de faciliter leur ravitaillement. Ce fort était en effet une étape importante pour les colons se dirigeant vers l'Oregon ainsi que pour les Mormons ayant pour destination l'Utah. Il devint ainsi l'un des principaux nœuds économiques et l'un des principaux points d'installation des colons de l'ouest américain.
Ce fort fut un centre de commandement important lors des guerres indiennes. En 1851 un premier traité y fut signé avec certaines tribus indiennes assurant la sécurité des colons contre des compensations financières et des garanties territoriales.
Ce traité ouvrit une période d'accalmie entre ces tribus et l'armée américaine, le fort servit alors essentiellement de point de ravitaillement pour les colons.
Son rôle militaire redevint prépondérant dans les années 1860 avec l'accroissement des tensions entre colons et Indiens. À la fin de cette décennie, il servira notamment de base arrière pour la guerre de Nuage Rouge.
En 1868, un second traité est signé dans ce fort mettant un terme à cette guerre et consacrant la défaite de l'armée américaine.