VISIT USA - Route 66 - Villes du Sud, côte Est et Sécession - Sur les traces des pionniers...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 25 avril 2012

HISTOIRE ET CULTURE STYLE WESTERN

WILLIAM FREDERICK CODY, DIT BUFFALO BILL (1846 - 10 JANVIER 1917)

QUE DE CONTROVERSES SUR LE PERSONNAGE!

Entre le tueur de bisons et le directeur du Wild West Show, il n’a cessé de faire beaucoup parlé de lui. Trop peut-être dans certaines circonstances où son énergie à bien faire ne laisse pas que de bons souvenirs dans les mémoires. La seule excuse qu’on puisse lui trouver, si l’on doit vraiment en trouver une, est qu’il agissait en concordance avec son époque, inconscient de la portée de certains de ses actes et du regard sévère de l’Histoire.
Obligé de travailler pour subvenir aux besoins de sa famille à la mort de son père, il n’a que quatorze ans quand il s’engage comme cavalier pour le Pony Express. Il fut prospecteur, conducteur de bétail, trappeur avant de servir comme espion et éclaireur dans les volontaires du 7ème de cavalerie du Kansas. Préférant les aventures à l’ennui de sa vie de couple, Cody fuit le domicile conjugal pour devenir guide et chasseur de bisons afin de fournir de la viande aux centaines de personnes travaillant à la construction du chemin de fer de la Kansas-Pacific. Les peaux étant expédiées aux tanneries de l’Est.
Depuis la nuit des temps, des millions de bisons transhumaient par les grandes plaines, territoires de chasse des Indiens. Un bison se vendant 3$ et une cartouche coûtant 25cents, il est simple de calculer la fortune possible et rapide pour un bon tireur. Cody ne sera pas le seul à profiter d’une telle manne. Bientôt des montagnes de cadavres, s’étirant parfois sur un kilomètre le long des voies ferrées, attendaient leur transfert. De cette époque date son fameux surnom de Buffalo Bill. Pendant un peu plus d’an an, Cody, tireur émérite, va entasser des milliers de bisons et de dollars.

COMMENT UN MASSACREUR DE BISONS A-T-IL PU DEVENIR UNE TELLE LÉGENDE?

Le massacre des bisons étant tout à fait banalisé, pourquoi Cody s’est-il distingué des autres ? Certes, il était un tireur exceptionnel ce qui était déjà l’assurance d’une grande considération accompagnée d’une réputation qui souvent vous précédait.
A ce titre, un « romancier à dix sous », Ned Buntline, avait déjà rédigé des aventures embellies de William Cody. Mais en 1872 il écrivit une pièce, Les éclaireurs de la prairie, dans laquelle Cody tenait le rôle du héros. L’occasion était trop belle et Buffalo Bill fit partie de la tournée théâtrale. Malgré les critiques acerbes, le public en redemanda. Encouragé par le succès de ce spectacle, Cody créa le sien en beaucoup plus somptueux.
Aussi, le 4 juillet 1882, lors de la célébration de la fête nationale présente-t-il son Old Glory Blowout dans le Nebraska. Des concours de tirs, de lassos et de chevauchées pour les cow-boys se succédèrent superbement.
Un an plus tard le Wild West Show voyait le jour. Gigantesque cirque, le spectacle présentait la vie des cow-boys, la simulation d’une attaque de la ville de Deadwood, la capture et la mort d’éclaireurs tués par les sauvages, la chasse aux bisons, wapitis, daims, chevaux sauvages, etc.

722.jpg

732.jpg

ESACAPADES DEPUIS DENVER (CO)

    611.jpg   619.jpg   625.jpg   646.jpg   667.jpg  678.jpg  745.jpg   750.jpg   772.jpg   806.jpg   833.jpg   874.jpg  880.jpg   911.jpg

DENVER (CO)

Le Colorado fait revivre le « Far West » au coeur de l’Amérique sauvage. C’est aussi le seul état américain qui se trouve entièrement au-dessus de 1 000 mètres. Sa capitale, Denver, que l’on surnomme la « Mile High City », se trouve à 1 600 mètres d’altitude.

Son nom d’origine espagnole signifie « de couleur rouge », donné en raison du grès rouge recouvrant une grande partie de l’état.
Au 18ème siècle, ce sont d’abord les Indiens Apaches puis les Arapahos et les Cheyennes qui occupent les plaines orientales du Colorado. Il faut attendre la vente de la Louisiane pour que la partie Sud du Colorado deviennent américaine, et l’année 1848 pour que le Mexique cède toutes ses terres du Nord avec le traité de Guadalupe Hidalgo.
L’état du Colorado commence vraiment à se peupler de colons dans la deuxième moitié du 19ème siècle, du fait de la ruée vers l’or ! Denver et ses alentours abritent aujourd’hui plusieurs villes minières abandonnées que l’on surnomme les « villes fantômes ».

Fondée en 1858, cette ancienne ville minière de la Ruée vers l’Or fut développée par le Général William Larimer, un spéculateur du Kansas. Ce dernier donna à la ville son nom actuel, en hommage au gouverneur territorial du Kansas, James W. Denver.
Denver devint la capitale du Territoire du Colorado en 1865, soit 4 ans après la constitution de ce territoire, mais ce n’est qu’en 1876 que la ville devint la capitale de l’Etat du Colorado, 38ème état des USA.

Ci dessous quelques photos de  la journée.

dimanche 22 avril 2012

LA JOURNEE COMMENCE BIEN

Après avoir fais mon devoir citoyen et imprimer mes cartes d'embarquement pour demain matin, j'ai trouvé un code tarifaire chez Dollar permettant une économie de $48,01 sur la location de notre SUV.
C'est toujours cela de pris...

Nous n'aurons jamais eu un tarif aussi compétitif depuis que nous louons des véhicules aux USA.

Les valises étant prêtes, il ne reste plus qu'à réserver un taxi et se préparer à une journée de lundi de 32H, compte tenu des 9H de décalage.

dimanche 15 avril 2012

PRETS POUR UN NOUVEAU DEPART

Cette année nous partons à la conquête de l'Ouest.
Notre objectif, suivre les traces des Pionniers, de Buffalo Bill, Calamity Jane, Kit Carson, Butch Cassidy... et bien sur des chercheurs d'or et du premier chemin de fer transcontinental lancé en 1865.
Notre trip fait, comme à l'habitude, l'objet d'un road book consultable à partir de l'image ci dessous.

Ouvrir le dossier
Il s'agit d'un itinéraire fait de hauts et de bas, comme le montre le profil ci dessous, avec vraisemblablement quelques routes fermées, si la neige n'est pas dégagée...

Profil du Circuit
Une boucle de plus de 5 500 km.

lundi 31 octobre 2011

QUELQUES PHOTOS USA 2011

En octobre 2011, avec Patrick en prolongement de notre séjour annuel à NYC, petit parcourt de 2 500 km, pour découvrir et "retrouver" l'Ouest Américain.
Ci dessous notre itinéraire,


ainsi que quelques photos

Quelques Photos


mardi 25 mai 2010

WASHINGTON DC - GETTYSBURG (PA)

163 km - Σ 5643

samedi 22 mai 2010

BALTIMORE (MD) - WASHINGTON DC

97 km - Σ 5480

Direction Washington DC en s'arrêtant à Annapolis, la capitale du Maryland et célébre pour son Académie Militaire fondée en 1845.
Nous finissons la journée à Washington, sous la pluie, par la visite du cimetière d'Arlington et le Iwo Jima Memorial.




vendredi 21 mai 2010

NYC - BALTIMORE (MD)

323 km - Σ 5383

Aujourd'hui nous repartons pour la seconde boucle d'une semaine, avec un nouveau véhicule, toujours axée sur la guerre de sécession, mais vu du coté de l'Union (les bleus) avec un passage par Gettysburg (1863), puis ensuite sur la guerre d'indépendance avec Valley Forge.

C'est cette guerre, qui opposa les colons britanniques d'Amérique du Nord à la Grande Bretagne, de 1775 à 1783 et qui permit aux États Unis d'accéder à l'autonomie en construisant les fondements des institutions républicaines.

Eh oui, pour ceux qui ne le saurait pas, les Américains sont un peuple guerrier...

Première étape Baltimore, la ville la plus étendue du Maryland, installée sur un énorme port naturel qui s'ouvre sur la baie de Chesapeake, l'un des plus grands estuaires au monde.

C'était autrefois une ville de corsaires. Les estimations suggèrent que plus de 500 corsaires ont été commandées pendant la guerre de 1812, dont au moins 122 à Baltimore. Leur but, attaquer les navires marchants britanniques, pour la fierté nationale et l'enrichissement personnel. Les corsaires de Baltimore ont capturés 556 navires britanniques.

Baltimore serait aussi la capitale mondiale du crabe... Ils sont partout, sur les murs, les camions, dans les "Gif Shop" et même dans les assiettes... Pour en avoir consommé, je confirme, ils sont excellents.

Concernant les photos, je n'ai vraiment pas trouvé le temps de les mettre en ligne ces derniers temps, trop occupé à d'autres tâches...

J'essaierais de me rattraper plus tard...

dimanche 16 mai 2010

PHILADELPHIA (PA) - HOBOKEN (NJ)

145 km - Σ 5060

samedi 15 mai 2010

RICHMOND (VA) - PHILADELPHIA (PA)

393 km - Σ 4915















vendredi 14 mai 2010

PORTSMOUNTH (VA) - RICHMOND (VA)

187 km - Σ 4522

C'est fait. Nous quittons les territoires des Sudistes, non sans nostalgie, pour rejoindre celui des "tuniques bleues".

Mais avant de partir, nous rendons visite à


Puis direction Richond en Virginie en s'arrêtant longuement a "Colonial Williamsburg" capitale de la Virginie pendant le 18eme siècle. Sur le site l'on trouve le reconstitution de plus de 30 maisons coloniales, édifices gouvernementaux, ateliers d'artisans et hôtels d'époque.





jeudi 13 mai 2010

WILMINGTON (NC) - PORTSMOUNTH (VA)

401 km - Σ 4335

Ce matin, d'après la météo, nous savons que nous allons rejoindre et franchir le front froid... En milieu de journée cela s'avère exact, baisse de température (62F) mais pas de pluie malgré un ciel gris.
Seul arrêt de la journée, la ville de New Bern qui fête cette année ses 3 siècles d'existence (1710 - 2010).


C'est dans cette ville, fondée par des Suisses du canton de Bern (le drapeau Bernois est présent partout)



que Caleb Bradham inventa dans sa pharmacie le "Bois de Brad" qu'il fit breveter plus tard sous le nom de Pepsi-Cola.



A l'occasion de ce 300éme anniversaire, des artistes locaux ont réalisés des ours en fibre de verre, décorés à la main, répartis dans toute la cité.




Ils en ont même profité pour décorer un grand nombre de pompes à incendie.






Nous terminons la journée en pénétrant en Virginie (notre dernier État de la confédération) en nous promenant dans le centre historique de Portsmounth.





Pour voir quelques photos du jour, suivre ce lien ou allez à sur la page PHOTOS ALBUMS 2010

mercredi 12 mai 2010

CHARLESTON (SC) - WILMINGTON (NC)

315 km - Σ 3934

Une journée avec une nouvel État, la Caroline du Nord (toujours sécessionniste).

Mais avant nous passon par Patriot point, à la sortie de Charleston, et son musée naval centrée sur l'USS Yorktown, un porte avion de 1943,

puis Fort Moultrie, lieu de la première victoire américaine sur la marine britannique en 1776 et moins d'un siècle plus tard lieu des conflits les plus enflammé avec les premiers coups de feu de la guerre civile (la guerre de sécession pour nous Européens).




Avons de pénétrer en Caroline du Nord nous passons par Myrtle Beach, une station balnéaire et de loisirs (sur 30 kms), assez "hallucinante" avec toute cette semaine, la réunion des Bikers US...


Nous voici plongé au milieu de milliers (dizaines de milliers???) de motos, les forces de l'ordre à l'affut, les panneaux lumineux avertissant de contrôles sonore en action...

Il faut savoir, comme nous l'avions constaté avec Patrick en Floride, que ces aficionados ne viennent pas à ces manifestations sur leur moto, mais en GROS 4x4 équipé d'une remorque dans laquelle ils transportent leurs montures...

Ensuite ils "écument" la région dans leur tenu de "Biker"...

Où sont nos "bons vieux motards" (biker) d'autant,  ceux de la Route 66, ceux de notre jeunesse, ceux des séries US???


Après ce passage un peu surréaliste, entre Motards, Flibustiers de pacotilles, Dinosaures, requins, crabes géant et autres animations de fête foraine, nous  passons en Caroline du Nord pour faire une traversée de 45 minutes en Ferry pour rejoindre Wilmington, qui n'est qu'une étape sur notre parcourt. (avec cependant un excellent restaurant à coté du Yacht Club...

Pour voir quelques photos du jour, suivre ce lien ou allez à sur la page PHOTOS ALBUMS 2010

mardi 11 mai 2010

SAVANNAH (GA) - CHARLESTON (SC)

269 km - Σ 3619

Trés rapidement, à la sortie de Savannah, nous entrons dans l'un des derniers États Sudiste de notre parcourt, la Caroline du Sud.

C'est la pus méridionale des treize provinces anglaises originelles, au terminus de la "King's Highway", le huitième état fondateur, théâtre de nombreux combats lors de la Guerre d'Indépendance (voir "Le Patriote" avec Mel Gibson).

C'est également le premier État à faire sécession en 1860.

Petit QUIZ pour ceux qui suivent notre périple :

Combien nous reste-t-il d'États confédérés à parcourir (sur notre trajet), quels sont-t-il et combien y avait-il d'États sécessionnistes en avril 1861 ?

Sur notre route nous avons fait une halte photo à Beaufort, la seconde plus ancienne ville (1711) de Caroline du Sud après Charleston, avec son quartier historique et ses demeures antebellum au milieu d'arbres recouverts de mousse espagnole.

Ensuite nous voulions vérifier si la marée noire BP avais atteint les plages de cette partie du Golfe du Mexique. Accès aux plages très difficile, l'essentielle de la région étant constitué d'iles au milieu de marais. Toutes les zones constructibles sont investis de résidences privées, golfs, clubs privés et autres lieux ou le $$$ est roi... dans lesquelles il faut montrer "patte blanche" ou être invité pour pénétrer. 

Nous avons cependant put trouver UNE route permettant d'accéder à UN endroit de ces dizaines de kilomètres de sable blanc (non pollué).

Charleston, bâtie à l'extrémité d'une péninsule entre deux rivières, est sans doute la plus élégante des villes coloniales américaines, avec ses centaines d'églises et quartiers historiques parfaitement préservés.   

Pour voir quelques photos du jour, suivre ce lien ou allez à sur la page PHOTOS ALBUMS 2010

lundi 10 mai 2010

MACON (GA) - SAVANNAH (GA)

311 km - Σ 3350


Trajet tranquille dans les bois et prairies, avec un arrêt à Vidalia qui s'autoproclame "La Capitale mondiale de l'oignon doux". Nous ne pouvions pas manquer cela...

Savannah, fondée en 1733, est l'une des plus belles ville sudiste, remplie d'aventures de pirates, trésors engloutis, belles esclaves voluptueuses, fantômes...

C'est la ville qui servis de décor pour "Forrest Gump" ainsi que "Minuit danns le jardin du Bien et du Mal", adapté au cinéma par Clint Eastwood.

Pour voir quelques photos du jour, suivre ce lien ou allez à sur la page PHOTOS ALBUMS 2010

dimanche 9 mai 2010

ATLANTA (GA) - MACON (GA)

167 km - Σ 3039

150 km de routes très Européenne, étroites, sinueuses, vallonnées au milieu de forêts

avec un arrêt "folklorique" dans le petit village de Juliette, décor du film "Beignets de Tomates Vertes" (Friend Green Tomatoes at the Whistle Stop Cafe).







Arrivée sur Macon (en Georgia et non en France...), avec son architecture coloniale riche de 5500 structures et bâtiments classées. C'est l'archétype des villes Sudistes.


Pour voir quelques photos du jour, suivre ce lien ou allez à sur la page PHOTOS ALBUMS 2010

samedi 8 mai 2010

ATLANTA (GA)

... et Martin Luther King Junior ?


Pasteur baptiste et militant afro-américain pour les droits civiques il est né à Atlanta le 15 janvier1929.
C'est l'organisateur des marches pour la "déségrégation", le droit de vote, l'emploi des minorités... pour les noirs américains.
La plupart des lois concernant ces droits (voir billet Montgomery) ont été promus sous l'impulsion de Lyndon B. Johnson.
Il est surtout connu pour son discours «I have a dream», prononcé le 28 août 1963 devant le Lincoln Memorial à Washington durant la marche pour l'emploi et la liberté.
John F. Kennedy lui apporte son soutien pour la lutte contre la discrimination raciale.

Son parcourt :

  • 8 juin 1948 Bachelor of Arts en sociologie.
  • 8 mai 1951 Bachelor of Divinity (théologie).
  • 5 juin 1955 Doctor of Philosophy de l'Université de Boston.
  • 18 juin 1953 mariage avec Coretta Scott King.
  • 1954, Martin Luther King devient le pasteur de l'église baptiste de l'avenue Dexter à Montgomery (AL).
  • 1955, il conduit le boycott des bus de Montgomery.
  • 1957, il est élu président de la Southern Christian Leadership Conference (organisation pacifique participant activement au Mouvement pour les Droits Civiques) et le resta jusqu'à son assassinat.
  • 28 août 1963, dans son illustre discours « I have a dream », il y manifeste sa volonté et son espoir de connaitre une Amérique fraternelle.
  • 1964, il se voit décerner le Prix Nobel de la paix. Il est considéré comme l'un des leaders les plus importants de la non-violence du XXe siècle.
  • 4 avril 1968 à 18 heure 01, il est assassiné à l'âge de 39 ans sur le balcon du Lorraine Motel de Memphis (TN), en préparant une marche locale. L'assassinat est la cause d'une vague nationale d'émeutes dans plus de 60 villes.

Le 8 avril 1968, le Président Lyndon B Johnson déclare un jour de deuil national. C'est le premier Noir pour qui un deuil national fut déclaré. Plus de 300 000 personnes assistent à son enterrement.

Son assassin James Earl Ray, ségrégationniste présumé, fut condamné à 99 années de prison.

C'est dans cette maison que Margaret Mitchell, cette ancienne journaliste de l'Atlanta Journal, écrivit en 1936 "Autant en Emporte le Vent"  roman qui lui valut le Prix Pulitzer 1937.

Pour voir quelques photos du jour, suivre ce lien ou allez à sur la page PHOTOS ALBUMS 2010

vendredi 7 mai 2010

MONTGOMERY (AL) - ATLANTA (GA)

265 km - Σ 2872

250 km d'interstate au milieu de forêt... pour rejoindre la Géorgie, le plus grand des États du Sud,  (changement de fuseau horaire) et Atlanta, sa capitale, siège de Coca Cola et de CNN.
Atlanta c'est aussi la ville de Martin Luther King et Margaret Mitchell, auteur d'Autant en emporte le Vent.
Pour aujourd'hui, nous nous contenterons d'une visite de World of Coca Cola (inévitable...)

Pour voir quelques photos du jour, suivre ce lien ou allez à sur la page PHOTOS ALBUMS 2010

jeudi 6 mai 2010

MOBILE (AL) - MONTGOMERY (AL)

282 km - Σ 2607

Quasiment 250 km d'interstate au milieu de forêts pour rejoindre Montgomery, avec une toute petite incursion par les bois...

Montgomery, c'est son "Greek Revival Capitol", la maison de Jefferson Davis, premier lieu de réunion de la confédération. Montgomery fut en effet la première capitale des États de la Confédération durant la guerre de Sécession.


Cette ville, capitale de l'Alabama, État résolument sudiste et réputé pour être l'un des plus réactionnaire du pays, reste marqué par un racisme plus ou moins latent. C'est le fief du Ku-Klux-Klan depuis bien longtemps...

Connaissez vous Rosa Parks ?

Née le 4 février 1913 dans l'Alabama, Rosa Parks est devenue célèbre après son refus, le 1er décembre 1955 à Montgomery, de céder sa place à un passager blanc dans un bus, ce qui était obligatoire à cette époque.

Arrêtée par la police, elle est défendue par un jeune pasteur noir de 26ans, alors peu connu, Martin Luther King Junior, avec le concours de l'avocat Ralph Abernathy.  C'est lui qui est choisi pour diriger une campagne de protestation et de boycott contre la compagnie de bus.
Ce blocus dura 382 jours.
Le 13novembre1956, la Cour suprême rend son verdict et déclare les lois ségrégationnistes dans les bus de Montgomey anticonstitutionnelles. Cependant ce n'était toujours pas le cas pour les liaisons inter-Etats.

Ce ne sera qu'en 1964, après de nombreux incidents parfois très graves, que les lois ségrégationnistes dites Jim Crow seront abrogées par le Civil Right Act interdisant toutes formes de ségrégation dans les lieux publics, puis en 1965 par le Voting Rights Act supprimant les tests et les taxes pour devenir électeur.

Pour plus d'informations, faite un tour sur le site qui lui est consacré.




Pour voir quelques photos du jour, suivre ce lien ou allez à sur la page PHOTOS ALBUMS 2010

- page 2 de 6 -